Popote et Nature

Popote et Nature
Voyages dans mon univers au gré de ma cuisine, de mes vadrouilles et de mes photos naturalistes

mardi 8 août 2017

Empanadas aux légumes du jardin, un plaidoyer pour la cuisine des plantes encore sauvages

Empanadas aux blettes, aux amandes et aux chénopodes blancs © Popote et Nature
Empanadas aux blettes, aux amandes et aux chénopodes blancs 

Cela fait maintenant pas mal de temps que je me passionne pour la cuisine nature d'où le nom entre autre de mon blog. J'ai animé il y a peu de temps un atelier sur la cuisine des plantes aromatiques à la Médiathèque de Verrières dans la Vienne, j'y avais présenté des aromatiques sauvages comme le lierre terrestre et l'achillée millefeuilles. J'ai pu me rendre compte de l’intérêt des participants pour ces plantes tout en constatant leur crainte sur leur comestibilité et la difficulté de savoir les cuisiner. Mon intérêt s'est accru pour découvrir et apprivoiser les plantes sauvages comestibles qui sont autour de nous, notamment celles qu'on appelle vulgairement "les mauvaises herbes". 
Empanadas aux blettes, aux amandes et aux chénopodes blancs © Popote et NatureTout un monde fascinant de saveurs, d'odeurs, de texture existent autour de nous et la plupart du temps nous les arrachons sans état d'âme. Il ne vient pas à l'esprit d’arracher à tour de bras les fraisiers, les tomates.... car nous plantons volontairement la plupart de ces plantes et c'est pourtant ce que l'on fait avec les plantes sauvages comestibles que nous avons dans nos jardins. Dans nos plate-bandes elles font désordre, dans nos potagers, elles s'installent telles des envahisseuses en produisant souvent énormément de graines. Zouuu ! Arrachage à pleins mains !!! 
mauve pourpier amarante © Popote et Nature
mauve-amarante-pourpier
Moi j'ai décidé de les traiter autrement, j'accepte que dans mes massifs de fleurs certaines mauvaises herbes s'installent, elles sont souvent très jolies et colorées. J'accueille ainsi les coquelicots,les séneçons, les bouillons blancs, les anthémis, les compagnons blancs et les silènes enflées....La plupart sont comestibles, (en dehors des séneçons) toutes n'ont pas un goût phénoménal mais elles sont déjà très décoratives et coûtent beaucoup moins cher que les fleurs achetées à grand frais dans les jardineries. Quand elles s'imposent un peu trop , il est facile de les gérer en en arrachant quand même un peu. 

Quel plaisir de  se promener dans le jardin pour y ramasser des achillées, les faire sécher pour faire de bonnes tisanes ou des fleurs de bouillon blanc, en admirant au passage, la belle chenille spécialiste de cette plante,  la cucullie du bouillon blanc, c'est un nom qui m'a toujours fait sourire . Bref c'est autant un plaisir gustatif qu'un plaisir des yeux. 
chénopode blanc © Popote et Nature
Chénopode blanc



Au potager ou dans certains coins du jardin, je regarde avec bonheur pousser l'amarante, le pourpier, la mauve entre autres plantes comestibles "sauvages" .J'y ai découvert récemment donc du chénopode blanc. Oh pas en grosse quantité, mais de quoi se faire plaisir de temps en temps. De toute façon il vaut mieux de temps en temps car cette plante n'est pas à consommer en grosse quantité ni trop souvent car elle contient des principes actifs (oxalates) qui peuvent être toxiques en grosse quantité mais au même titre que pour les plantes cultivées comme les épinards, les blettes, la rhubarbe, les figues... qui en contiennent aussi. Le chénopode est par ailleurs l'ancêtre de l'épinard.  
Alors si vous ne trouvez pas de chénopode , faites donc cette recette avec des épinards pour accompagner les blettes ;) 

Vous l'avez compris, la nature est généreuse avec nous mais il faut apprendre à la connaitre ! Il existe de nombreux livres très bien faits pour découvrir les plantes sauvages comestibles, de même que des stages sont organisés en France dans de nombreuses régions pour découvrir ces belles oubliées de la cuisine. Laissez moi vous emmener en balade gustative ! Vous ne regarderez plus les "mauvaises herbes" de la même façon ;)

Empanadas aux blettes, aux amandes et aux chénopodes blancs © Popote et Nature

Ingrédients pour une vingtaine d'empanadas
- 2 pâtes feuilletées
- 4 à 5 côtes de bettes ou blettes ou Poirées de Lyon de taille moyenne
- 4 à 5 branches de chénopode blanc
- 1 oignon
- huile pour la cuisson des légumes
- 1/2 fromage frais de chèvre type Petit Billy 
- une dizaine d'amandes
- sel, poivre
- 1 oeuf battu

Préparation
Lavez soigneusement les bettes, le chénopode. Séchez les bien. Coupez les feuilles de bettes en les ciselant. Coupez également les côtes de bettes en lamelles très fines si vous utilisez comme moi des feuilles de bettes jeunes avec de petites côtes. Si vous utilisez des côtes du commerce, généralement , elles sont de belle taille et plus dures. Mettez les de côté pour faire un gratin par exemple et n’utilisez que les feuilles. 
Empanadas aux blettes, aux amandes et aux chénopodes blancs © Popote et Nature
Émincez l'oignon et faites le revenir dans de l'huile jusqu'à ce qu'il soit translucide. Ajoutez alors les feuilles de bettes et les feuilles de chénopode blanc. Mélangez bien et faites cuire à couvert. Cela va assez vite sauf si vous avez mis les côtes de bettes qui nécessiteront un peu plus de temps de cuisson.
Quand les légumes sont cuits, salez et poivrez et laissez les  refroidir à part. Dans une poêle sans matière grasse, faites griller à sec les amandes pendant 5 mn en remuant régulièrement. Laissez les refroidir également. Cassez les alors en petits morceaux et ajoutez les aux légumes. Dans un bol, mettez les légumes, ajoutez le fromage et mélangez pour obtenir une pâte. Réservez le mélange au frais pendant 1 h environ.

Préparez les empanadas en déroulant les pâtes feuilletées et avec un verre découpez des ronds dans la pâte. Déposez une petite cuillère du mélange de légumes/fromage et repliez la pâte pour former un petit chausson. Ne les manipulez pas trop car la pâte va ramollir. Fermez les chaussons en appuyant légèrement et mettez sur une plaque avec du papier sulfurisé. Faites de même avec l’ensemble de la pâte et du mélange et mettez au frais pendant au moins 1 H pour que la pâte durcisse. 

Préchauffez votre four à 210 °C. Sortez votre plaque et avec une fourchette écrasez les bords de pâte de chaque chausson pour qu'ils soient bien jointifs. Battez un oeuf et avec un pinceau, mettez de l'oeuf  battu sur chaque chausson. Mettez au four pour 20 à 25 mn environ , le temps qu'ils soient bien gonflés et dorés. 
Servez avec une salade bien relevée ou une salade de tomates. 

Empanadas aux blettes, aux amandes et aux chénopodes blancs © Popote et Nature

Empanadas aux blettes, aux amandes et aux chénopodes blancs © Popote et Nature

Empanadas aux blettes, aux amandes et aux chénopodes blancs © Popote et Nature

Empanadas aux blettes, aux amandes et aux chénopodes blancs © Popote et Nature

© 2012 - 2017 Copyright Popote et Nature- Béatrice COUROUBLE , tous droits réservés . les textes et les images de ce blog appartiennent à leur auteur. Interdiction formelle d'utiliser ou de copier tout ou partie sans autorisation écrite de l'auteur.

6 commentaires:

  1. Je ne sais pas si je trouverai du chénopode chez moi mais je testerai tes empanadas avec des blettes (j'adore ça ! ) . En tous cas, merci pour les photos, j'ai appris quelque chose, comme à chaque visite sur ton superbe blog....bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. si tu as un jardin un peu sauvage tu as forcément du chénopode ;) il faut regarder tes mauvaises herbes de plus près , ahahha ! bonne journée rita !

      Supprimer
  2. belle recette, elle me plait beaucoup (y)
    gros bisous
    jojo

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. merci Joelle, j'aime beaucoup aussi les petits feuilletés, c'est facile à faire et délicieux à grignoter en apéro,entrée ou plat, bises

      Supprimer
  3. La salade de pourpier: un de mes meilleurs souvenirs d'enfance, le jardin de ma grand mère en avait beaucoup qu'elle laissait dans les allées pour faire de bonnes salades croquantes

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. j'essayais de le faire pousser dans mon précédent jardin, sans succès et désormais il pousse entre les rangs de salade et entre les dalles où nous le laissons s'épanouir avant de le couper régulièrement. J'ai un test de pourpier au vinaigre en cours pour pouvoir en profiter cet hiver.bonne journée Martine !

      Supprimer

Laissez moi un petit mot, une question, un avis sur mes recettes , cela me fait toujours plaisir d'échanger avec vous. ;)

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...